Saison 1992/1993 On remonte, définitivement !

Une belle saison, 19 victoires, une seule défaite, un effectif en hausse, des talents qui se révèlent, le goût retrouvé du travail, mais une absence totale de reconnaissance envers les entraineurs qui écœurés, démissionnent. Un club qui « vire » ses deux entraineurs qui les ont fait monter, ce n’est pas tous les jours qu’on voit çà !

La 3ème mi-temps

ANECDOTE :

Il manquait un supporter au retour de Saint Lô …Fatigué, il était rentré dans une maison et s’était couché dans le lit des habitants

Déjà vieux, mais toujours jeunes : Les Vétérans

Veterans 92 93
De G à D Debout : Moysan, x ,x,x,x,J. Berthe, Rolland, Neve, De Wulf, Le Garnec, Rollando, Concarneau, Tanguy, Philippe
A : Favroullt , Gautier, Biojou, Alain Berthe, Pascal Berthe? Le Garnec, Bevière, x

Cerise sur le gâteau, la FFR choisi Vannes pour y disputer le match des moins de 21 ans Français contre leurs homologues Gallois.

L’équipe de France était dirigée par un des joueurs les plus doué de sa génération, devenu manager. J’ai eu la chance de pouvoir les côtoyer durant tout leur séjour, entrainements compris. Très vite un sentiment de supériorité s’est dégagé de ce groupe. Un incident se produira pendant l’entrainement des Français sur la pelouse de Jo Courtel. Les Gallois se sont installés dans les tribunes, assez bruyamment, et sont restés observer le jeu des Français un bon moment.

La 3ème mi-temps des Français fut encore plus mauvaise que la seconde. Vexés par une défaite qui ne tenait qu’à eux, les Français furent totalement dominés par les chants gallois. Et pour eux « Pas question d’aller en boite avec eux, ils nous piqueraient nos gonzesses ».

Triste état d’esprit d' »Espoirs » dont très peu firent une belle carrière. Seulement 2 : MOLA et CALIFANO

Combien de clubs ont ils « viré » les entraineurs qui ont réussis à les remonter en 3ème division, augmenter les effectifs, réintroduit un style offensif ?

Voyons cela :

Article Ouest France du 27 mai 1993 :

Plus précisément :

Donc ce 27 mai, Guy PHILIPPE pense pouvoir continuer le travail entrepris.

Mais le 1 juin compte rendu de l’assemblée générale :

Pas un mot, pas un remerciement sur le travail accompli. Au contraire, des attaques ciblées contre notre gestion des juniors.

En effet, notre politique sur ce point était de faire jouer un junior en première s’il était meilleur que le senior a son poste. Pour nous l’objectif était clairement défini : remonter en 3ème division avec un effectif et une équipe capable de progresser et de répondre aux exigences de la 3 D. Or un bon junior risque de « jouer facile » dans un championnat régional pas forcément très relevé. Jouant en première, il sera confronté à une opposition plus forte, et plus formatrice. Dans le même temps, la place qu’il laisse en junior sera prise par un joueur qui n’aurait pas joué ! Or en tant qu’éducateur j’ai souvent constaté qu’un jeune pas trop doué mais passionné deviendra le plus souvent un très bon équipier senior. Par ailleurs nous avions constaté quand on privilégie les juniors au prétexte d’obtenir des résultats sur cette équipe, le jour où ils deviennent séniors, souvent en réserve, ils s’intègrent mal et souvent arrêtent le RUGBY. Des stats sur les années antérieures le prouvaient.

En fait l’argument qui nous était opposé se révèlera factice, Ceux qui nous succèderont se moquerons comme de leur première chemise de préserver les juniors et incorporeront sans soucis les meilleurs d’entre eux.

Mais ils ont atteint leur but. Nous les laissons face à leur conception de la morale. Et puis il y a prescription. Sauf dans nos mémoires.

La presse n’a jamais rapporté l’incident, mais cela n’a plus d’importance.

Guy et moi avons proposé nos services à Grandchamp. Quelques joueurs, devenus des amis, nous y ont suivis. C’est dommages, c’étaient de très bons joueurs, ils auraient apporté beaucoup au RCV.

Pour ma part, même éloigné, le RCV restera mon Club, et GRANCHAMP un club génial

La vie continue…

%d blogueurs aiment cette page :