Le pistonné 1 !

1968 : des dirigeants réactifs pour garder un joueur



Joueur du RCV, Jacques Poulain s’attend comme prévu à effectuer son service militaire
au RICM de Vannes avec l’intention de poursuivre son engagement au club. Mais à
réception du courrier le 22 octobre 1968 c’est la grande déception. Il est affecté au 6ème
RPIMA de Mont-de-Marsan qu’il doit impérativement rejoindre quelques jours plus tard… soit le lundi 4 novembre 1968 avant 10 heures.


Devant cette incompréhension, il s’en inquiète aussitôt auprès du président Jo Courtel et d’autres dirigeants du club, qui eux mêmes s’en étonnent. En fait, après renseignements pris, il apparait qu’ayant fait une préparation militaire parachutiste en 1966, son service ne peut être effectué que dans un régiment de paras. Branle-bas de combat chez les dirigeants où Micky Le Page prend
les choses en main. Il connait le ministre des Armée Pierre Messmer avec qui il a combattu en Indochine. Il l’appelle. La réaction est immédiate. Jacques Poulain est contacté par le ministère qui lui notifie de ne pas bouger en précisant qu’il recevrait une nouvelle affectation. Chose dite chose faite, il est immédiatement incorporé au RICM de Vannes le 5 novembre 1968 avec le contingent 68 2/C. Que de sueurs froides ! Ouf il était temps… Affecté au bureau des sports, il devient entre autres entraîneur de l’équipe de rugby du régiment. En souvenir de ce mini cataclysme subi par le jeune appelé, celui ci conserve précieusement les deux certificats de vaccinations l’un du RPIMA et l’autre
du RICM qui précisent qu’il n’a été vacciné qu’une seule fois !

       Derby de la 3ème région militaire : Le RICM vainqueur

Autre souvenir de cette période passée « sous les drapeaux » pour Jacques Poulain, auteur d’un essai décisif lors du derby opposant les régiments vannetais, le RICM et le 3ème RIMA (grand favori) dans lequel évoluent de nombreux joueurs du RCV. Contre toute attente le RICM crée la surprise en s’imposant grâce à un essai qu’il marque dans les dernières minutes du match. Moment inoubliable, malheureusement entaché d’une blessure sur cette action. La lésion aux ligaments croisés du genou éloignera Jacques un certain temps des terrains de rugby, avant que Daniel Rostin kiné du club à l’époque ne remette le « Poulain » en selle !

Pour le plaisir, un petit rappel du doux environnement musical ayant marqué chaque instant du passage du commun des « bidasses » durant leur service militaire…Cliquez ci dessous

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image2-2.png
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image3-2.png
Vous vous y voyez ?

Vous ne saviez pas où aller cet été ? Moi je sais où je vais : « les gites de Poubille »

Son propriétaire, Claude MARTY, a joué deux saisons à Vannes. Le voilà le 21 janvier 1968, a St Guen (on reconnait a droite la pente de toit de l’église), contre Quimper, gagné 13 à 0.

C’était l’époque où un haut gradé que connaissaient bien certains dirigeants de Vannes, nous envoyait de bons joueurs de Rugby devant faire leur service (18 mois je crois à l’époque). Claude était l’un de ceux là.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image25.png

Il fera son premier match au RCV à Vannes le 8 janvier 1967 contre Quimper, au poste de ¾ centre, poste qu’il occupera jusqu’à la fin de saison, marquant un essai à son 3ème match faisant gagner le RCV 6 à 3, a St Brieuc, où n’était pas facile à l’époque de s’imposer ! Il jouera 15 fois avec nous lors de la saison suivante, mais cette fois en 3ème ligne, marquant 2 essais.

J’ai joué mon premier match en équipe première au poste de pilier gauche, à 17 ans, le 8 octobre 1967, au Rheu où l’on gagne 9 à 6, et où Claude jouait exceptionnellement  demi de mêlée. Pour mon malheur, je m’entrainais trop, et, perdant du poids (à l’époque le poids était la principale qualité d’un pilier) je me suis très vite retrouvé en 3ème ligne, avec déjà 3 titulaires indiscutables : Bouché au centre, Claude et Jacques Poulain aux ailes. Mais Claude m’a marqué par sa pugnacité et son refus de l’échec.

Aujourd’hui il est propriétaire des gites que vous trouverez sur le site : « http://lesgitesdepoubille.com/fr/

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image5.png

Et si je vous ai parlé plus de l’homme que de ses gites, c’est que ceux ci sont à l’image de l’homme : accueillants, d’une classe évidente, nets et conformes à leurs images. Vous y serez bien, dans un cadre somptueux, et votre séjour vous paraitra vraiment trop court. Un vrai paradis en cas de confinement. Donc une adresse exceptionnelle pour des vacances hors normes.

Double garantie de René et Pascal

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 0.png

Publié par reneneve

Rugbyman passionné, éditeur du blog "wwww.depuisledebut.com", curieux et toujours à la recherche d'idées nouvelles, ouvert à toute collaboration "gagnant gagnant", je suis imprégné des valeurs de mon sport préféré, et de ses fondamentaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :