Le RCV, un grand club qui a une âme

Aujourd’hui le RCV se révèle être un grand club professionnel de rugby, ambassadeur d’une Bretagne qui est aussi : Son identité. Et comme pour mieux lui appartenir, le « Bro gozh ma zadoù » dans le stade mythique de « La Rabine » résonne à chaque début de rencontre.  Et c’est toute une émotion qui vibre dans les cœurs en donnant encore un peu plus de lien à la grande famille du RCV.

Et pour graver cette appartenance, un joueur emblématique du club et ancien président, le regretté Alain Berthe y excellait. Il s’évertuait à maintenir des contacts permanents entre les différents acteurs du RCV en revisitant les souvenirs pour n’y côtoyer que le meilleur.

A la grande joie de tous, Pascal son jeune frère tout aussi passionné a repris le flambeau. A l’instar de René Nève qui, à l’occasion des 70 ans du club, ne cesse d’alimenter le site d’écrits, de documents et photos relatifs à l’histoire du RCV. Quant à Pierre Loussouarn, sous le pseudonyme de « Tonton Pierrot », il régale ponctuellement d’anecdotes et de nouvelles ses interlocuteurs. Des lecteurs assidus anciens joueurs du RCV, qu’ils fussent locaux ou externes à la Bretagne, (joueurs d’un temps à Vannes lors du service militaire effectué dans l’un des deux régiments vannetais de l’époque). Tous prennent ces souvenirs comme un mets délicieux à savourer

Et quand il s’agit de dire un dernier adieu à l’un des leurs, point d’abandon du RCV. Même, lorsque les conditions ne s’y prêtent guère, comme en 2020 lors de la pandémie COVID-19 qui du fait du confinement, a clairsemé les bancs du crématorium de Plescop, empêchant la plupart d’assister à la cérémonie d’obsèques de Gilbert Loil, l’un des anciens talonneurs du club des années 60/70.

Ainsi, ce fut l’occasion pour Michel Steck de ressortir une photo qu’il aime particulièrement de Gilbert, son ami d’enfance, avec qui il a fait ses premières armes au RCV

Même si les aléas de la vie ont fait que nous ne nous sommes pas revus depuis longtemps, mercredi 2 décembre 2020 à 10 heures, à l’heure de ton départ, j’écouterai la chanson « Le Métèque » de Georges Moustaki, que nous avons très souvent chantée ensemble à l’Îles-aux-Moines, au bar dancing « chez Félix ». Nous seuls savions ce que cela signifiait ! Adieu Gilbert » … James.       

Et quant à Jacques Poulain, confiné loin de Plescop et qui n’a donc pu être présent pour le dernier adieu à Gilbert (ami très proche lors d’une vie au RVC)  il a fait parler son imagination pour lui adresser un dernier message :

De gauche à droite sur la photo : Michel Cap, Néné, Marie Christine Gautier et devant, Michel Steck accroupi, Nicole Allanioux, Jacques Poulain, Gilbert Loil, Monique Gautier, JB Brohan et Jean Luc Guillo

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image2-2.png
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image3-2.png
Vous vous y voyez ?

Vous ne saviez pas où aller cet été ? Moi je sais où je vais : « les gites de Poubille »

Son propriétaire, Claude MARTY, a joué deux saisons à Vannes. Le voilà le 21 janvier 1968, a St Guen (on reconnait a droite la pente de toit de l’église), contre Quimper, gagné 13 à 0.

C’était l’époque où un haut gradé que connaissaient bien certains dirigeants de Vannes, nous envoyait de bons joueurs de Rugby devant faire leur service (18 mois je crois à l’époque). Claude était l’un de ceux là.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image25.png

Il fera son premier match au RCV à Vannes le 8 janvier 1967 contre Quimper, au poste de ¾ centre, poste qu’il occupera jusqu’à la fin de saison, marquant un essai à son 3ème match faisant gagner le RCV 6 à 3, a St Brieuc, où n’était pas facile à l’époque de s’imposer ! Il jouera 15 fois avec nous lors de la saison suivante, mais cette fois en 3ème ligne, marquant 2 essais.

J’ai joué mon premier match en équipe première au poste de pilier gauche, à 17 ans, le 8 octobre 1967, au Rheu où l’on gagne 9 à 6, et où Claude jouait exceptionnellement  demi de mêlée. Pour mon malheur, je m’entrainais trop, et, perdant du poids (à l’époque le poids était la principale qualité d’un pilier) je me suis très vite retrouvé en 3ème ligne, avec déjà 3 titulaires indiscutables : Bouché au centre, Claude et Jacques Poulain aux ailes. Mais Claude m’a marqué par sa pugnacité et son refus de l’échec.

Aujourd’hui il est propriétaire des gites que vous trouverez sur le site : « http://lesgitesdepoubille.com/fr/

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image5.png

Et si je vous ai parlé plus de l’homme que de ses gites, c’est que ceux ci sont à l’image de l’homme : accueillants, d’une classe évidente, nets et conformes à leurs images. Vous y serez bien, dans un cadre somptueux, et votre séjour vous paraitra vraiment trop court. Un vrai paradis en cas de confinement. Donc une adresse exceptionnelle pour des vacances hors normes.

Double garantie de René et Pascal

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est certificat.png
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 0.png

Publié par reneneve

Rugbyman passionné, éditeur du blog "wwww.depuisledebut.com", curieux et toujours à la recherche d'idées nouvelles, ouvert à toute collaboration "gagnant gagnant", je suis imprégné des valeurs de mon sport préféré, et de ses fondamentaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :