Vive la Publicité !

Le principe est le suivant :

Il y aura à la fin de chaque article le signal suivant, vous indiquant que vous quittez l’anecdote, et entrez dans le descriptif conçu par notre annonceur, ou imaginé par nous.

Et sauf exception, nous veillerons à ne vous mettre que des annonces qui sont conformes à ce qu’en décrit l’annonceur (même s’il met le paquet ! enfin… à priori, mais bon, faut voir… Lol 😂

En tout cas ce ne sera pas le cas pour ce premier annonceur !

donc l’article finissant, on vous prévient :

Vous vous y voyez ?

Vous ne saviez pas où aller cet été ? Moi je sais où je vais : « les gites de Poubille »

Son propriétaire, Claude MARTY, a joué deux saisons à Vannes. Le voilà le 21 janvier 1968, a St Guen (on reconnait a droite la pente de toit de l’église), contre Quimper, gagné 13 à 0.

C’était l’époque où un haut gradé que connaissaient bien certains dirigeants de Vannes, nous envoyait de bons joueurs de Rugby devant faire leur service (18 mois je crois à l’époque). Claude était l’un de ceux là.

Il fera son premier match au RCV à Vannes le 8 janvier 1967 contre Quimper, au poste de ¾ centre, poste qu’il occupera jusqu’à la fin de saison, marquant un essai à son 3ème match faisant gagner le RCV 6 à 3, a St Brieuc, où n’était pas facile à l’époque de s’imposer ! Il jouera 15 fois avec nous lors de la saison suivante, mais cette fois en 3ème ligne, marquant 2 essais.

J’ai joué mon premier match en équipe première au poste de pilier gauche, à 17 ans, le 8 octobre 1967, au Rheu où l’on gagne 9 à 6, et où Claude jouait exceptionnellement  demi de mêlée. Pour mon malheur, je m’entrainais trop, et, perdant du poids (à l’époque le poids était la principale qualité d’un pilier) je me suis très vite retrouvé en 3ème ligne, avec déjà 3 titulaires indiscutables : Bouché au centre, Claude et Jacques Poulain aux ailes. Mais Claude m’a marqué par sa pugnacité et son refus de l’échec.

Aujourd’hui il est propriétaire des gites que vous trouverez sur le site : « http://lesgitesdepoubille.com/fr/

Et si je vous ai parlé plus de l’homme que de ses gites, c’est que ceux ci sont à l’image de l’homme : accueillants, d’une classe évidente, nets et conformes à leurs images. Vous y serez bien, dans un cadre somptueux, et votre séjour vous paraitra vraiment trop court. Un vrai paradis en cas de confinement. Donc une adresse exceptionnelle pour des vacances hors normes.

Double garantie de René et Pascal

Et maintenant vous pouvez ;

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :